Korg Monotron : Avis, guide et comparatif 2022

Le Korg Monotron est un synthétiseur analogique monophonique à mini-format très abordable, qui a été développé et produit par la société japonaise Korg. Bien qu’il ne dispose que d’un seul oscillateur, ce petit synthétiseur possède une palette de sons assez large pour permettre de réaliser des compositions électroniques basiques. Nous vous proposons ici un avis complet sur le Korg Monotron, ainsi qu’un guide d’achat et un comparatif.

Table des matières

Les meilleurs synthétiseurs Korg Monotron

korg monotron duo

Korg Monotron Duo

Le meilleur rapport qualité/prix
  • Nombre de touches : 1
  • Aftertouch : Non
  • Sensible à la vélocité : Non
  • Molette de modulation : Non
  • Splitage du clavier : Non
  • Nombre de notes de polyphonie : 1
  • Type de générateur de sons : Analogique
  • Interface MIDI : Aucune
  • Port USB : Non
  • Type de sauvegarde : Aucune
  • Effets : Aucun
  • Oscillateur : VCO
  • Arpégiateur : Non
  • Nombre de sorties analogiques : 1
  • Sortie numérique : Non
korg monotron delay

Korg Monotron Delay

Le meilleur choix
  • Nombre de touches : 1
  • Aftertouch : Non
  • Sensible à la vélocité : Non
  • Molette de modulation : Non
  • Splitage du clavier : Non
  • Nombre de notes de polyphonie : 1
  • Type de générateur de sons : Analogique
  • Interface MIDI : Aucune
  • Port USB : Non
  • Type de sauvegarde : Aucune
  • Effets : Delay
  • Oscillateur : LFO
  • Arpégiateur : Non
  • Nombre de sorties analogiques : 1
  • Sortie numérique : Non

Korg Monotron : Des synthétiseurs révolutionnaires

Depuis la fin des années 1980, la technologie analogique n’est tout simplement pas à l’ordre du jour pour les géants japonais du matériel informatique.

Heureux de laisser d’autres fabricants se battre pour le marché rétro, Korg s’est plutôt concentré sur le développement de la technologie numérique, avec un clin d’œil occasionnel à son passé sous la forme de synthés à modélisation analogique et de recréations logicielles.

Les modèles de Korg Monotron ont créé un véritable buzz lorsqu’ils ont été annoncés à la Musikmesse, peut-être parce qu’ils étaient complètement inattendus. Après tout, ce sont les premiers synthétiseurs véritablement analogiques de Korg depuis 25 ans.

Autres caractéristiques des modèles du Korg Monotron

Korg Monotron : Le Monotron Delay

Monotron Delay

Présentation

Le monotron DELAY de Korg vous offre des sons de synthé analogique gras et chauds baignant dans un Space Delay démesurés. Comme le monotron classique de Korg, le monotron DELAY vous offre un oscillateur, un filtre et un LFO.

Mais il ajoute un Space Delay sérieusement tordu qui vous permet de libérer des sons cosmiques qui vous transporteront (et votre public, si vous êtes DJ) sur une autre planète.

Vous pouvez modifier la hauteur du son en faisant varier le temps de retard, comme avec le bon vieux tape slap. Vous pouvez même appliquer le filtre ou le délai à des sons externes via l’entrée auxiliaire ! Pilotez-vous vers des galaxies lointaines avec le monotron DELAY de Korg.

Avantages et inconvénients

Avantages

Inconvénients

Notre avis

Lorsqu’il s’agit de synthétiseurs à bande, le Korg Monotron Delay est un excellent choix. Son effet de delay puissant et réglable est parfait pour créer des paysages sonores. Le LFO ajoute un niveau supplémentaire de profondeur et d’exploration, faisant du Monotron Delay une valeur sûre pour son prix. Avec tant de choses à offrir, le Monotron Delay est sûr de devenir un élément essentiel de l’arsenal de tout musicien sérieux.

Korg Monotron : Le Monotron Duo

monotron duo

Présentation

Le synthétiseur analogique monotron DUO de Korg fait partie de l’immensément populaire gamme de synthétiseurs analogiques de poche de Korg — ils ont un son énorme et tiennent dans votre poche.

La conception sans fioritures vous offre deux oscillateurs contrôlés par tension (d’où le nom DUO) et le même circuit de filtre contrôleur de tension que celui des célèbres synthés MS10 et MS20 de Korg.

Avec le monotron DUO de Korg, vous obtenez le son épais et sirupeux que seul un circuit analogique peut produire.

Avantages et inconvénients

Avantages

Inconvénients

Notre avis

Pour le musicien disposant d’un budget limité, le Monotron Duo est une excellente option. Il est équipé de deux oscillateurs analogiques, ce qui permet une modulation plus complexe. Grâce à sa petite taille, le Monotron est parfait pour être emporté avec soi. Que vous soyez à la recherche de votre premier synthétiseur ou d’une option abordable pour étendre votre matériel, le Monotron Duo est difficile à battre.

Les diverses caractéristiques communes des modèles de Korg Monotron

Le plaisir du filtre

L’élément le plus excitant du Monotron est sans aucun doute son filtre, qui est censé être « le même circuit VCF que celui des MS-10 et MS-20 ». Les synthés MS étaient célèbres pour leurs filtres passe-bas de 12 dB/octave vicieusement agressifs, qui hurlaient et gémissaient avec facilité et pouvaient être provoqués en auto-oscillation en actionnant la commande Peak.

Les nerds de Korg vous diront qu’il y avait un certain nombre de versions légèrement différentes du filtre MS — plus particulièrement, les premières versions (et sans doute plus désirables) étaient basées sur une puce de filtre propriétaire Korg-35, tandis que les modèles MS-20 ultérieurs utilisaient des op-amps plus largement disponibles.

Le VCF du Monotron semble être basé sur une recréation du circuit du Korg-35, et il ne fait aucun doute qu’il capture l’esprit du son du MS. Aligné avec MS-10, il est clair que les deux LPF ont beaucoup en commun.

En faisant passer l’oscillateur du Monotron par le filtre du MS et vice versa, des sons similaires sont facilement obtenus avec n’importe quelle combinaison. Le filtre du Monotron n’a peut-être pas exactement le même son, mais il capture certainement l’esprit du MS.

Ruban amusant

Mignon et élégant, en plastique noir et blanc, le Monotron pèse environ 95 grammes et ne mesure que 12 x 7 cm. C’est à peu près la taille et le poids d’une cassette musicale à l’ancienne.

Malgré cela, cinq boutons étonnamment décents, un interrupteur d’alimentation et de modulation combiné à un contrôle de volume s’intègre parfaitement. Il est alimenté par deux piles AAA (incluses), avec une autonomie estimée à huit heures.

Niché dans un petit renfoncement de quelques millimètres, le clavier à ruban court (imprimé en couleurs inversées) couvre un peu plus d’une octave.

Ce renfoncement risque de gêner les gros doigts virils, alors si les vôtres dépassent un centimètre et demi de large, il est peut-être temps de sortir les cotons-tiges, le stylet nintendo ou tout autre accessoire de stimulation douce.

Même si vos doigts sont fins, un stylet offre une grande précision tout en satisfaisant vos envies de stylo-phone.

Des fonctionnalités plus qu’intéressantes 

Le haut-parleur intégré fait un travail admirable pour que le Monotron reste autonome. Au volume maximum et avec la résonance réglée sur « mauvais », vous pouvez irriter profondément les autres voyageurs dans le train ou éloigner les rôdeurs dans le métro.

Mais pour vraiment annoncer votre présence au monde, vous allez vouloir vous déchaîner sur quelque chose de plus grand. Heureusement, il y a deux prises mini-jack à l’arrière : une sortie casque (lorsqu’elle est utilisée, elle déconnecte le haut-parleur interne) et une entrée auxiliaire.

C’est là que les choses deviennent plus amusantes. Connectez la sortie mini-jack à votre table de mixage (en ajoutant probablement un délai ou une réverbération) et vous commencez à entendre réellement l’authenticité du Monotron. Le filtre coupe comme un couteau – l’un de ces slasher qui fait toujours des dégâts. La première chose que vous voudrez faire est d’y faire passer quelque chose.

Vous n’avez pas besoin de toucher le ruban pour entendre l’effet du filtre sur votre audio : il suffit de le brancher et d’expérimenter avec les boutons de filtre et de LFO. De manière inhabituelle, le signal externe ne patche pas le VCO, vous êtes donc libre de le faire passer aussi, quand vous le souhaitez.

Le filtre sonne bien lorsqu’il traite l’oscillateur du Monotron, mais c’est une tout autre bête lorsqu’il est lâché sur un signal audio sans méfiance. Utilisez-le pour ajouter de la couleur analogique (ou infliger de réels dommages) à tout ce que vous voulez. Boucles de batterie, autres synthés. 

Notre avis sur le Korg Monotron

Nous avons été époustouflé par la gamme de petits synthétiseurs analogiques à ruban de Korg Monotron. Ils sont si faciles à utiliser et créent de si belles ambiances sonores. De plus, le prix est ridiculement bas par rapport à la qualité sonore de l’instrument. Nous les recommandons vivement à tous ceux qui recherchent un synthétiseur d’un bon rapport qualité prix. Merci Korg !

FAQ

Korg Monotron vs Volca

Le Korg Monotron est un synthétiseur analogique populaire qui a acquis la réputation d’être à la fois abordable et facile à utiliser. Le Volca, quant à lui, est un synthétiseur numérique plus avancé qui offre une gamme plus large de sons et de fonctionnalités. Alors, lequel vous convient le mieux ?

Si vous débutez dans la synthèse, le Monotron est une excellente option. Il est petit et portable, vous pouvez donc l’emmener partout avec vous. De plus, sa disposition simple vous permet de commencer à créer des sons. Cependant, si vous recherchez plus de puissance et de flexibilité, le Volca est le meilleur choix. Il dispose de plus d’effets intégrés et peut générer une plus grande variété de sons. Ainsi, que vous soyez débutant ou prêt à passer à la vitesse supérieure en matière de synthèse, le Volca mérite d’être considéré.

Vous avez maintenant lu notre avis et notre comparatif sur le Korg Monotron, nous espérons que notre guide vous aura aidé dans votre choix.